Mon panier
Vide

Archives et Culture

Livre - Utiliser la presse ancienne en généalogie

La rubrique faire-part, c’est-à-dire les pages d’annonces des mariages, décès, naissances, est souvent la seule à laquelle songent spontanément les généalogistes lorsqu'on leur parle de la presse ancienne et de son utilité pour l’histoire des familles...

10,00 €

Les archives des dommages de guerre

La maison de vos grands-parents a été détruite pendant les bombardements de la dernière guerre mondiale ? La ferme familiale a été réquisitionnée par l’ennemi en 1914 ? Le village de vos ancêtres a connu des combats en 1870 et a été occupé par les Prussiens en 1815 ?... Savez-vous que vous pouvez retrouver les plans de la maison détruite et le détail des pillages éventuels à ces différentes époques ?

10,00 €

Utiliser les recensements en généalogie - 2ème édition

2ème édition augmentée (96 pages au lieu de 64 pages)

Vous avez perdu la trace de vos ancêtres et vous ne savez pas de quelle localité ils sont originaires ? Vous voulez savoir avec qui vivait votre arrière grand-mère qui a eu un enfant sans être mariée ? Vous voulez connaître le nombre de domestiques à demeure chez votre richissime aïeul ?... Les recensements anciens peuvent répondre à toutes ces questions, mais de façon plus ou moins précise selon les époques. Où trouver les recensements ? Comment les explorer ? Comment en tirer le maximum d’informations généalogiques ? Ce guide pratique vous l’indique pas à pas.

10,00 €

Orphelins et pupilles de la nation 2nd édition

Qui n’a pas trouvé dans son arbre généalogique des pupilles de la nation ? Ce statut créé en 1917 pour les enfants des morts pour la France permet de retrouver en archives des informations familiales et les parcours scolaires.

10,00 €

Epuisé

couverture

La généalogie c’est compliqué ? Pas du tout.

En cent petits chapitres et en deux cents dessins, ce joli guide tout public vous donne les clés de ce passe-temps passionnant, le 3e préféré des Français après le jardinage et le bricolage.

Pour découvrir en s’amusant :

  • Les conseils les plus pratiques pour faire grandir votre arbre généalogique.
  • Les évolutions des noms et des prénoms, clés d’accès parfois trompeuses aux bases de données Internet et aux documents utiles.
  • Les modes de vie d’hier, l’histoire d’une famille allant au-delà du simple relevé des noms et des dates.
  • Bonnes recherches ! Amusez-vous bien !

    10,00 €

Livre Conserver papiers et classer papier de famille

Évoquer les papiers de famille, c’est dans un premier temps penser aux nôtres, à nos paperasses du quotidien. Elles nous semblent d’autant moins importantes qu’elles ne sont pas chargées d’histoire. À l’heure du zéro papier, on souhaite souvent faire le vide. Pourtant des délais légaux obligatoires nous imposent d’en conserver certaines. Encore faut-il les connaître.

10,00 €

Utiliser élections et listes électorales en généalogie

Pour tout le XIXe siècle et une bonne moitié du XXe siècle, les documents liés aux élections sont facilement accessibles et conservés en série 3M des archives départementales. Ils sont passionnants pour le généalogiste.

10,00 €

Retrouver ses ancetres en Grande-bretagne

Vous avez des ancêtres anglais ou des branches de votre famille qui se sont autrefois fixées en Grande-Bretagne ?  Ce livre est fait pour vous accompagner de façon pratique dans vos démarches généalogiques.

10,00 €

Les changements de noms de lieux et de prénoms en 1792-1793 (2ème édition augmentée)

La Révolution modifie dès 1792 les noms de lieux pour éliminer tout ce qui rappelait l’Ancien Régime ou fustiger les opposants : Toulon la rebelle devient Ville-Infâme, Marseille Ville-Sans-Nom... Dans chaque département, des dizaines de villes et villages changent de nom...

10,00 €

Livres-genealogie-13-Presentation

Par curiosité, nous avons tous cherché un jour, sur les bases Internet consacrées à la guillotine, si l’un de nos ancêtres n’avait pas eu la tête tranchée sous la Terreur. Mais la Révolution ne se limite pas à l’échafaud et à la noblesse. Elle a concerné majoritairement le tiers-état (peuple et bourgeois). Ce guide vous donne les clefs d’entrée vers les documents d’époque, formant aux archives départementales des fonds distincts, rarement explorés par les généalogistes. Si votre famille vivait dans des régions « à risque » (l’Ouest, Lyon, le comtat venaissin, etc.) ou si elle avait déjà quelques petits biens (sans être pour autant très fortunée) ou si ses membres savaient lire et écrire (même difficilement), vous pouvez les retrouver : - parmi les victimes de la période (au-delà des condamnés à mort, plus d’un demi-million de personnes ont été emprisonnées entre 1793 et 1794) - parmi les émigrés (qui ne sont nobles que dans 18 % des cas) - parmi les membres des premières municipalités et des différents comités révolutionnaires, les gardes nationaux et les volontaires des armées de la République - parmi ceux que l’on pourrait qualifier de « profiteurs », c’est-à-dire les acheteurs de biens nationaux, parfois simplement des paysans arrondissant leurs lopins avec les terres saisies au clergé ou aux condamnés. Le guide fournit toutes les pistes pour retrouver au mieux vos ancêtres et les événements locaux de la période révolutionnaire à partir des archives (1790-1800).

10,00 €

Enfants abandonnés,  enfants sans père

Comment retrouver la filiation ?

La Convention internationale relative aux droits de l’enfant reconnaît à chacun, « dans la mesure du possible, le droit de connaître ses deux parents » et la France admet dans le Code de l’action sociale et des familles « l’importance pour toute personne de connaître ses origines et son histoire ».

10,00 €

Ces ancêtres oubliés : domestiques, nounous, gens de maison

En 1900, il y avait en France davantage de domestiques que de fonctionnaires. Le mot salarié lui-même était associé à l’idée de domesticité. Les familles qui employaient ces hommes et ces femmes n’ont souvent gardé d’eux que le souvenir de leurs prénoms. Et les descendants des nounous, jardiniers, chauffeurs, gens de maison… connaissent parfois mieux le nom des anciens maîtres que le parcours de vie de leurs propres aïeux. Pourtant, des pistes généalogiques existent, des informations biographiques peuvent être retrouvées en archives.

10,00 €

Couv-newwrb2

La Nouvelle-Calédonie est un territoire peu connu en France métropolitaine. La généalogie est une « science » récente sur le territoire calédonien. Car, d’une part, un nombre restreint de documents d’archives sont proposés en ligne, et d’autre part ce pays est l’héritier d’une civilisation de tradition orale, les peuples Kanak. Le rapport à l’écrit, malgré une alphabétisation.

Les traditions, l’histoire, les héritages et les généalogies se sont transmis pendant longtemps par oral. Par ailleurs, pour une partie de la population d’origine européenne issue de la colonisation pénale, il y a eu clairement une volonté d’enfouir le passé supposé honteux des aïeux relégués aux antipodes. De nombreuses archives relatives au bagne ont été détruites après la fermeture de celui-ci.

Le défi de cet ouvrage s’avère donc triple : démontrer qu’il est possible de retracer une généalogie, même sur quelques générations, en dépit du « maquis archivistique » et de la dispersion géographique des documents ; permettre de faire le lien entre ce territoire, le plus éloigné au monde de la France (17 000 km), et la métropole à travers la mise en valeur d’un passé commun et proposer un panorama des sources concernant les multiples communautés installées progressivement en Nouvelle-Calédonie depuis le milieu du XIXe siècle.

10,00 €

Livres-genealogie-16-Presentation

Reconstituer la vie locale, retrouver l’histoire des principaux monuments.

 

10,00 €

Epuisé

Livre - Le Pas de Calais de 1500 à nos jours

Le Pas-de-Calais de 1500 à nos jours Un département, une histoire

Hugues Drugy, l'ancêtre de l'auteur, est né en 1645 à Bucquoy, dans un temps où, sur le papier, l'Artois fait encore partie des Pays-Bas espagnols.

10,00 €